Parce qu'une information chasse trop vite l'autre, il est devenu très difficile de comprendre le monde d'aujourd'hui. Les journalistes, qui se contentent bien trop souvent de relayer les dépêches AFP ne remplissent pas pleinement leur devoir d'investigation.
Mais le peuvent-ils vraiment?  Les médias Français appartenant tous à une petite dizaine de milliardaires ayant des intérêts dans d'autres secteurs de l'économie, certaines infos risqueraient de leur faire du tort.

Et la classe politique, qui doit renvoyer l'ascenseur à ceux qui les ont aidés à obtenir leurs postes, se retrouvent à leurs côtés complices de mensonges. Les uns et les autres profitent pleinement de ce système et ne souhaitent pas voir leurs avantages et protections mutuelles disparaître.
Ce système porte un nom : la CORRUPTION.

Cette corruption ruisselle sur toute la société gravement impactée par des décisions prises en dépit du bon sens, influencées par des pots-de-vins versés ou pressions exercées par des lobbies. Elle est institutionnalisée et généralisée et, en ce sens nous aurions bien le droit de parler de "complot d'envergure mondiale".

La protection des citoyens contre les dérives, quelles qu'elles soient, est pourtant le rôle de l'Etat. Mais le barrage est fissuré depuis longtemps, et nous, simples citoyens, assistons, impuissants, au raz-de-marée des conséquences de l'appât du gain de quelques uns que nous nommons, à tort, "élites".
Et même si quelques digues citoyennes sont encore en place, la pression devient si forte qu'elles risquent de céder les unes après les autres... (voir vidéo sur le TAFTA)

Mais aujourd'hui ces traîtres se sentent menacés car nous sommes tous les jours plus nombreux à ouvrir les yeux. Alors ils se mettent à mordre!
Profitant de la confusion générale, et sous couvert de lutter contre les "théories du complot" (la prochaine étape déjà en marche étant le contrôle de l'internet), ils tentent de discréditer les informations les mettant en danger, et cela en les amalgamant avec les théories les plus farfelues dans l'espoir de les rendre ridicules. L'objectif du gouvernement est clair : "le citoyen ne doit pas chercher à s'informer d'une autre manière que par les médias officiels contrôlés".

Pourtant le doute est, plus que jamais, nécessaire.

Connexions des membres du très contesté Think Tank Bilderberg - dans lequel nos "représentants politiques éligibles" (Alain Juppé le dernier en date) sont invités à l'abri de tout regard médiatique.

Ce site est une réponse au site du gouvernement ontemanipule.fr  mis en ligne en février 2016 dans le but inavouable de décourager ceux qui voudraient chercher la vérité sur leurs crimes, crimes qu'ils commettent au nom de valeurs qui ne sont, sortant de leur bouche, plus que des mots vidés de leur sens : "république" et "démocratie" en tête de liste... Même notre devise Liberté, Égalité, Fraternité n'a plus aucun sens dans le contexte actuel.
Ce site met en avant certaines informations et réflexions importantes trop peu médiatisées ou trop vite oubliées qui devraient amener le citoyen au "doute raisonnable" vis-à-vis de la "version officielle" tronquée.

Puisque le gouvernement en appelle à avoir l'esprit critique vis-à-vis des "théories du complot", et bien allons-y à fond à l'aide de contenu nécessaire à l'exercice de ce dit esprit critique!

« La vérité vous libèrera, mais d'abord elle va vous déranger »