Julien Salingue concernant “l’état d’urgence médiatique”

Recadrage en bonne et due forme des médias quant à tout ce flot médiatique lors des multiples attentats et à la manière dont ces mêmes médias se sourcent sous ce régime d' "état d'urgence médiatique" (petit frère de l' état d'urgence) et commettent des "bourdes".

Pour éviter de tels désagréments, peut-être eût-il fallu avoir recours à ce mode de conjugaison tombé en désuétude, j'ai nommé le "conditionnel"