Mohamed Merah travaillait pour les RG

à lire sur : Le point

Le 18 octobre 2007, Mohamed Merah faisait l'objet d'un contrôle routier aux abords d'un quartier de Toulouse. Au volant d'une BMW, le conducteur et son passager attiraient l'attention des gardiens de la paix Laurent S. et Agnès B., accompagnés de l'adjoint de sécurité Anthony C. Passé au fichier des personnes recherchées, le nom de Mohamed Merah apparaît en gras. Sur la note, 50600980 RG, il est indiqué "NE PAS ATTIRER L'ATTENTION. SÛRETÉ DE L'ÉTAT". Les trois policiers se regardent, interloqués, mais poursuivent leur contrôle. "Dans ce cas de figure, les consignes sont claires : on fait comme si de rien n'était", explique un fonctionnaire de police.

 

Dans la vidéo qui suit, l'avocate du père de Mohamed Merah fait des révélations importantes sur i-télé. Elle a eu accès à des enregistrements qui, selon elle, prouverait que Merah a été manipulé et exécuté par le RAID pour protéger les services secrets.

Si cela se vérifiait, la thèse de l'attentat sous faux-drapeau deviendrait crédible. Dans quel but? à but électoral?
Quoiqu'il en soit, cela date de 2012, nous sommes en 2016 et toute la suite de l'affaire a été étouffée ...