SYRIE – “Chute” ou “Libération” d’Alep?

Alors que la partie Est de la ville d'Alep est sur le point d'être contrôlée par l'armée régulière Syrienne, les médias occidentaux (Libération, FranceTVInfo, L'Express, LeMonde, BFMTV, LesInrocks, L'Obs, Atlantico, etc.) réagissent tous avec force et violence, n'hésitant pas à parler de "chute d'Alep" et de massacres commis par le régime sur la population civile, s'appuyant sur quelques tweets et vidéos d'opposants qu'on ne peut croire que sur parole et dont on en ignore (peut-être) la véritable identité.

La palme de l'hypocrisie revenant au Figaro avec un article où parait une vidéo d'une population en liesse brandissant un portrait du président Syrien mais sous laquelle est précisé qu'il s'agit des quartiers Pro-Assad. Parlent-ils d'Alep Ouest? La partie de la ville qui n'est pas contrôlée par les "rebelles modérés"?

A ce sujet, voici une vidéo de Pierre LeCorf, seul humanitaire français sur place et qui nous explique que la partie ouest de la ville qui abrite de nombreux civils est sans cesse pilonnée par ces fameux "rebelles modérés" qui arborent fièrement des drapeaux noir de l'EI. Selon lui, il n'y a pas de rebelles à Alep-Est, il n'y a que des terroristes.


Le 13 décembre 2016, le Conseil de sécurité de l'ONU se rassemble pour une réunion d’urgence sur Alep afin d'accélérer une hypothétique action de la communauté internationale face à ce qu'ils nomment donc "la chute d'Alep" par le régime de Bachar Al-Assad. Ce qui a été proposé et qu"ils essaieront peut-être de mettre en oeuvre rapidement (avant l'investiture de Donald Trump qui souhaite réouvrir le dialogue avec la Russie) est très grave. Certains membres ont proposé d'agir, même malgré les vêtos russes et chinois. Autrement dit, ils veulent exclure de manière pure et simple la Russie et la Chine du conseil de sécurité, et donc accentuer la fracture diplomatique, ce qui pourrait avoir des conséquences absolument dramatiques.


Cependant tous les journalistes ne sont pas dupes. Lors d'une conférence de presse à l'ONU sur le thème «Contre la propagande et le changement de régime en Syrie», la journaliste canadienne Eva Bartlett (qui s'est plusieurs fois rendue en Syrie depuis 2014) est soudain interrogée par son collègue norvégien du journal Aftenposten. Il cherchait à comprendre comment elle pouvait accuser les médias grand public de mensonges sur la situation en Syrie.

Deux minutes lui ont suffi pour faire voler en éclats le mythe de la crédibilité des soi-disant «médias de qualité».


Maintenant, puisque le sujet est abordé dans la vidéo précédente, vérifions le cas des "casques blancs" érigés en véritables héros par nos médias et pré-sentis pour le prix nobel de la paix pour leur bravoure et dévotion envers les populations civiles auxquelles ils viendraient en secours. L'utilisation du conditionnel étant ici choisie puisque les civils d'Alep-EST interrogés après la libération (ou "chute", on vous laisse seul juge) tiennent un discours un peu différent :

Il est à noter que de nombreux autres documents prouvant l’ambiguïté de cette organisation sont exposés sur internet et il sera tout-à-fait aisé de les trouver avec un peu de volonté.


Mais le discours dans les grands médias va inévitablement devoir changer comme ici avec Eric Dénécé, Directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement - CF2R


En conclusion le gouvernement Syrien, avec l'aide de la Russie, bombarde-t-il la partie Est de la ville? Des civils pris au piège, retenus par les jihadistes, sont-ils victimes de ces bombardement? Hélas, très certainement, car il n'existe pas de guerre propre et que le but de l'armée Syrienne est, avant tout, la défaite de l'Etat Islamique. Devons-nous, sous le coup de l'émotion, nous insurger contre cette situation alarmante ou devons-nous faire preuve de raison? Car laisser la Syrie aux mains des jihadistes reviendrait sûrement à reproduire le cas de la Libye où le chaos règne maintenant.


Pour terminer je vous propose des vidéos de cette soit-disant chute d'Alep-EST et "massacres" de la population par l'armée Syrienne, à vous de juger :

https://www.facebook.com/syriancommunityinfrance/videos/1352495231430329/
https://francais.rt.com/international/30539-scenes-liesse-deuphorie-dans-rues-alep-alors-liberation-imminente